Semi-marathon de Cavaillon (14avril / 10&21km)


Bonjour les Taureaux,

 

Il n'y a pas que le trail dans la vie.. n'est-ce pas Coach Sergio..? On est un club de 'course hors-stade', et qui dit 'hors-stade', dit route goudronnée aussi.. Et là, à Cavaillon ce dimanche, c'était le cas. Il y a avait un 10km et un Semi-marathon, Cédric, 2 semaines après son marathon à StTropez, a opté pour la distance courte, avec un objectif d'1 heure; Thomas et Stef' ont choisi de se lancer sur le semi', 1er gros test bitumé pour notre Panzer avec l'objectif de se faire plaisir sur du plat urbain, et reprise de la compèt' pour notre Blond mexicain avec l'objectif d'éventuellement battre son record perso'.. Voici leurs trois (oui, oui, vous êtes gâtés..) compte-rendus:

--------

Cédric, 10km, en 1h00m58s:

 

Un retour à la compétition!!!

Après 14 jours et 336 heures et une séance de VMA, me voilà au départ du 10km de cavaillon!!!

En pleine forme le samedi après-midi en allant m'inscrire, je souhaite faire un bon échauffement et partir pour me rapprocher des 1h00!! 

 Je profite pour faire un petit repérage comme un vrai kényan et voir où je vais pouvoir faire la différence et arriver avant mes deux autres partenaires du club, qui sont alignés sur le semi (non, je connais très bien Cavaillon..), mais j'ai quand la même un peu la pression pour ne pas arriver après Stéphane et Thomas (qui partent 15min plus tôt)!!!

 Après une soirée salsa le vendredi et couché à 4h00 du mat' me voilà à 7H34 à Cavaillon. Il fait froid et j'ai mal au ventre (peut être les mojitos de vendredi!!!), mais je ne vais pas rentrer dans les détails!!!

Je retrouve les trois TAC's Thomas, Stephane et Fred', notre première supportrice, notre photographe, et notre coach du matin pour nous mettre des coups de pieds dans le......!!! 

Un petit échauffement avec les kényans, une pause pipi, et me voilà sur le départ du 10km, 15mn après le départ du semi.

Le premier km se passe très bien, je regarde ma montre et je me dit "Hop hop hop Cédric, c'est bien, tu as un bon rythme mais garde un peu de jus, tu n'es pas en test VMA!!!"

Je croise Thomas, une petite tape dans la main et je continue. J'arrive à mon 5ème km sous les 30min et là je pense pouvoir tenir mon objectif, mais les jambes commencent à être dures, peut-être le marathon ou les mojitos..

Je ralentis un peu, une ou deux pauses de 20 secondes.. oui, c'est peut-être là où je perds ma place sur le podium.. ;-).

Au 8ème je croise, de l'autre côté de la route, le premier du semi', j’essaie de garder le rythme, je sais que je ne serai pas loin de mon objectif!!! 

800 mètres avant la ligne d'arrivée, la voiture ouvreuse me double, je me cale derrière histoire d'avoir l'impression d'être le premier du semi!!

Bon, après quelques secondes je me fais enrhumer par le 1er, et je n’essaie même pas de le suivre!!

Je continue, avant le dernier virage à 90 degrés, je vois Fred' qui m'attends!!

Je prends le dernier virage bien couché, je touche un peu le genoux au sol, je me redresse et j’accélère pour le finish!!! Voilà, je passe la ligne d'arrivée en 1H00min58s, je ne suis pas loin de l'objectif, mais je suis content de moi. J'espère que je vais être en forme pour mon.. trail de dimanche prochain!!! Oui je vais quitter le bitume pour une fois!!!

Merci à Fred', Thomas et Steph' de ne pas m'avoir laissé seul!!! Et bravo pour leurs résultats!!!

 

--------

Thomas, 21,1km, en 1h42m14s:

 

Traileurs, TAC "OffRoad", ami(e)s botanistes,

Attention, les mots qui vont suivre peuvent heurter la sensibilité des coureurs nature et du public non averti.

 

Vous continuez quand même..? Et ben je vais l’avouer tout de suite: Oui, on peut prendre du plaisir en courant sur le bitume..! Tout droit, sur le plat, et la tête dans le guidon, ou plutôt dans le drapeau de son meneur d’allure. Ce que j’ai fait dimanche matin, sur mon premier semi' depuis deux Marseille-Cassis en 2001 et 2002 (ça ne rajeunit pas). Choisir le drapeau "1h40" était un peu optimiste, quand même. Je me trouve alors dans un petit groupe de 3 AS Cavaillonnais (les TAC du coin, mais sans le fuchsia) et une dizaine d’autres coureurs qui m’ont tous l’air très bien entraînes, équipés, tapés et strappés. Là, déjà, je me dis, ils ne sont pas venus pour rigoler, eux.

 

Je m’accroche quand même, profitant au passage des encouragements de notre super-supportrice Mlle Fred’ -toujours fidèle, même s’il faut partir à 7h00-, de Cédric sur le 10', et de notre fusée hollandaise, croisée plusieurs fois grâce au parcours qui tourne un peu en rond, il faut l’avouer. C’est quand même pas New York, Cavaillon. Les meneurs d’allure "course sur route" sont des gens très polis et surtout prévoyants: le moindre trottoir, une mini-fissure dans le bitume ou un petit papier jeté par terre, ils t’avertissent avec de grands gestes. Parce que tu pourrais te le prendre dans les pieds, attention..! Ça change du trail où il faut la repérer toi-même comme un grand, la méchante racine qui dépasse.

 

Bon, malgré toute cette bonne volonté autour de moi, je sens arriver un coup de mou au 16ème et je dis au revoir à mon petit groupe. Suivent 5 kms de solitude sur le plat et face au vent, et là tu te dis que c’est quand même pas super rigolo, le bitume.. Alors très content de voir l’ami Le Blond (arrivé depuis un bon 1/4 heure, lui) m’accompagner sur les 500 derniers mètres et m’aider à garder le groupe de 1h45 à bonne distance derrière moi. Bref, expérience intéressante, et une petit pensée aux amateurs de route chez les TAC, ils se reconnaîtront..!

 

--------

Stéphane, 21,1km, en 1h24m41s:

 

Fromage ou dessert..? Blonde ou brune [oui Thomas, on parle toujours de bière là]..? Je prends les deux.. Et bien pour ce qui est de route ou colline, bitume ou caillasse, plat ou déniv', c'est pareil, j'aime les deux. Et donc, j'étais content de faire ma reprise runningstique sur ce semi-marathon et encore plus sachant que c'était en compagnie de Cédric (un pur bitumeur) et Thomas (un pur collineur), mais aussi Mlle Tortue (une super TAC-supportrice).

 

Pas trop en forme la semaine, je songeais le faire à la cool ce semi', mais finalement dimanche au petit matin, je me sentais fringant, et l'idée de battre mon record perso' sur la distance (1h27 et quelques) me passait par la tête. Pour ça, fallait partir vite (14,5km/h), tenir ça pendant 1h, puis accélérer (15km/h) pour finir.. La route c'est parfois tellement simple.. en théorie..

Après s'être motivés mutuellement avec Thomas et Cédric (qui partait 15min après), le top-départ fut donné.

 

Ça partait très vite (course qualificative Championnat de France), mais mon rythme n'était pas ridicule, 1er km en 4min, un peu trop rapide surement, mais bon, advienne que pourra.. J'essaye d'être plus raisonnable par la suite (entre 14,5 et 15km/h), en rentrant dans ma bulle, seul sur le bitume (ça s'est vite étiré devant), sans trop regarder la montre. Enfin, pas tout à fait seul heureusement: Fred' était présente un peu partout (vive le parcours en 'étoile' avec quelques allers-retours..) et j'ai croisé Thomas plusieurs fois, avec encouragements à la clef, danke schön. J'étais surpris de ne pas trop souffrir à cette allure, et, à vrai dire, cette 1ère heure s'est passée super bien, j'étais bien, je prenais du plaisir (oui, c'est possible sur bitume..).

 

Après 1h et presque 15 kms de parcourus, alors que tout va bien, je repense à mon 'plan de bataille' et sais que là il faudrait accélérer, même si cette 1ère partie a été faite plus vite que prévu. Je sors donc d'un certain confort pour faire les 6 derniers kms à fond, mon visage se fait plus grimaçant, mais les jambes se/me portent toujours bien. Je reprends quelques coureurs, hors de portée quelques bornes plus tôt. Quand j'en vois un devant, j'essaye petit à petit de grignoter la distance qui m'en sépare. Allez, plus que 3 kms, plus que 2.. le dernier.. Les super bénévoles m'encouragent, et c'est bientôt Mlle Tortue qui prend le relais, à 300m de l'arrivée. Ça me booste encore plus pour reprendre deux derniers coureurs, et finir au sprint. Bam, je passe la ligne d'arrivée, et arrête ma montre, je la regarde, et découvre un 1h24m41 qui me fait très plaisir, temps inespéré.

 

J'ai vraiment eu la chance d'être dans un super jour, la course s'est donc très bien passée et ça n'aura été que du plaisir (même si évidemment sur la fin, c'est moins évident). Je retrouve marathon-man Cédric, qui a fait un très beau 10bornes, que 2 semaines après ces 6heures de combat. Ensemble on attend Thomas, qui se bat sur les derniers kilomètres et serre les dents pour finir en 1h42 pour son 1er semi!  Super.

Bravo et merci à Fred', Cédric et Thomas pour leur présence et bonne humeur. Vivement le bitume donc.. même si bon, désormais 'va falloir retrouver la caillasse et les racines non signalées, quelques longs trails m'attendent..

--------

 

Voilà, bravo à la manade. La bière (moins bonne que nos performances..) est bien méritée. Allez, retrouvailles ce soir pour un petit entraînement sur herbe.. euh.. ah non, c'est à La Roque.. euh.. sur bitume alors.. Aaaaargh

 

Cédric, Thomas & Stef'.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 6
  • #1

    Manu (lundi, 15 avril 2019 17:02)

    Mais que lis-je!!! du nouveau chez les TAC, on s'adonne aux joies de courir sur du bitume!!!
    Fichtre !!! ils ont pris du plaisir!!!
    Y a rien la!!!
    Content que vous vous soyez régalés.
    Félicitations
    PS : Ne vous prépareriez vous pas pour une course le 13 octobre 2019?

    Manu

  • #2

    Stef LeBlond (lundi, 15 avril 2019 22:13)

    Haha, oui Manu, je pense que ça sent un peu la prépa' pour une certaine course le 13 octobre tout ça.. C'est bon, Daniel et toi-même, et plus récemment Bruno et Aurore, vous avez basculé (..du côté obscur du bitume..), je pense qu'on va finir par arriver à avoir Thomas, et Seb' G. bien sûr.. La section 'Loisirs & Botanique' va se goudronner..

  • #3

    Seb g. (mercredi, 17 avril 2019 03:38)

    Big bravo à tous les 3! Ça me donne presque envie de tâter de l asphalte, carresser du bitume, piétiner du goudron.... Enfin presque.....

  • #4

    Sergio (mercredi, 17 avril 2019 21:08)

    Je suis toujours ravi de voir des TACs se tester sur la route. Sur 10 km, semi ça donne des temps de référence. En faisant une prépa spécifique des barrières peuvent être franchies pour nos trois bitumeurs: Cédric sous l'heure, Thomas sous les 1h40 et Stéphane sous les 1h20. A suivre....

  • #5

    Mlle Tortue (vendredi, 19 avril 2019 11:35)

    Super les garçons vous avez géré! et je suis d'accord avec Sergio: avec un entrainement spécifique ça sent la progression ;-)
    Super recap' et encore bravo à vous 3 pour vos temps...

  • #6

    Geneviève (samedi, 20 avril 2019 20:24)

    Merci pour ces trois compte-rendu (je ne sais plus où dois-je mettre des S) on s'en fout......tout ça pour vous dire que j'ai pris plaisir à lire votre prose.
    Félicitations à vous 3 et bravo pour vos performances.